FANDOM


Leconte de lisle

Leconte de Lisle (1818-1894)

Leconte de Lisle, ou Charles Marie René Leconte de Lisle de son vrai nom est un poète français. Il est né à Saint-Paul sur l’Ile Bourbon le 22 octobre 1818 et mort le 17 juillet 1894 à Voisins dans les Yvelines.

Il est considéré comme le chef de file du mouvement parnassien.


Sa vie Modifier

L’histoire de la vie de Leconte de Lisle se confond avec celle de ses œuvres.

Il a été très impliqué dans le combat contre l’esclavage lors de la révolution de 1848. A partir de 1845, il écrit plusieurs nouvelles pour dénoncer l’esclavage dont des pétitions comme par exemple Soutien à la République et à l'abolition de l'esclavage en 1848. Cependant, l’abolition de l’esclavage en 1848 a entrainé une crise économique qui a fortement touché la famille de Leconte de Lisle.

Celui-ci s’engage dans la politique vers les années 1850 avec un groupe d’amis et d’artistes comme Thalès Bernard et Louis Ménard. C’est à ce moment qu’il adhère aux idées de Charles Fourier, qui préconise la création de vastes associations de production au sein desquelles les travailleurs vivent en communauté harmonieuse.

L’échec de la Révolution de 1848 déçoit Leconte de Lisle qui se détourne de la politique et se consacre entièrement à la poésie.

Son œuvre est dominée par trois recueils de poésie : Poèmes antiques (1852), Poèmes barbares (1862) et Poèmes tragiques (1884), ainsi que par ses traductions d’auteurs anciens.

En dehors de ces trois recueils, il existe des poèmes, publiés de son vivant ou pas, qui ont fait l’objet de deux recueils posthumes : Derniers Poèmes (1295) et Premiers Poèmes et Lettres intimes (1902).

De plus, Leconte de Lisle n’a pas seulement écrit de la poésie mais aussi des pièces de théâtre, des traductions d’auteurs anciens, des manifestes, des récits en prose, des œuvres polémiques, des notices, des discours, des préfaces et des pétitions.

La République l’attacha à la bibliothèque du Sénat et il devient sous-bibliothécaire en 1872 et officier de la Légion d’honneur en 1883.

Leconte de Lisle se présenta une première fois à l’Académie française et fut recalé et une seconde fois après la mort de Victor Hugo et fut élu le 11 février 1886.

Il devient le chef de l’école des parnassiens, poètes qui privilégient la perfection formelle de l’art. Mais qu’est-ce-que le Parnasse ?

===Le Parnasse ===

Le mouvement parnassien est apparu en France dans la seconde moitié du XIXe siècle dans le but de répondre aux romantiques qui estiment que la poésie doit être excessivement lyrique et sentimentale.

Né dans toute l’Europe du bouleversement politique et social, le romantisme prétendait apporter de la nouveauté, non seulement dans les arts et les lettres, mais aussi dans les idées et dans les mœurs. Le romantisme prône un certain lyrisme et un fort engagement politique que les Parnassiens veulent abattre.

Le mouvement parnassien avait pour but de valoriser l’art poétique par la retenue, l'impersonnalité et le rejet de l'engagement social et politique de l'artiste. Les Parnassiens refusent le lyrisme des romantiques jugé obscène, et l’engagement politique car ils ne veulent pas se mêler de l’action politique.

Les Parnassiens publièrent un recueil collectif de poésie, le Parnasse contemporain qui regroupait des œuvres de nombreux poètes tels que Baudelaire, Mallarmé et Verlaine.

Leconte de Lisle est donc le précurseur de ce mouvement car son œuvre poétique lui a conféré une certaine autorité. De plus, il a exprimé certains principes du mouvement parnassien auquel un grand nombre de poètes a adhéré.

Le poète Leconte de Lisle se consacre à la poésie et à son amour pour la mythologie grecque et l’exotisme, thèmes qui inspirent les Parnassiens. Ses écrits sont inspirés de l’environnement de son enfance sur l’Ile Bourbon et en Bretagne et de tous les voyages entrepris. Il voyage en Inde, en Indonésie, à l’Ile Maurice, au Cap, et à l’Ile Sainte-Hélène, alors qu’il évoque dans ses poèmes des « voyages en Orient ». Ainsi, on peut supposer qu’il a inventé ces derniers.

Leconte de Lisle a été le contemporain de nombreux artistes renommés tels que Victor Hugo, Alexandre Dumas fils, Baudelaire, Verlaine ou encore Mallarmé. Au lendemain de sa mort, un poète écrivait que Leconte de Lisle « avait rendu leurs anciens noms aux dieux ».

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard