FANDOM


1-La déclaration de Tartuffe envers Elmire

Dans l’acte 3 scènes 3, Tartuffe se révèle comme étant séducteur, et tente de montrer à Elmire qu'il n'est pas indifférent à ses charmes. Pour cela il utilise plusieurs procédés pour lui déclarer sa flamme et ses envies tout en essayant de rester crédible dans son rôle de dévot. Ici Molière associe le champ lexical du corps et le champ lexical de la religion dans son discours. En effet au vers 914 : «Oui, madame, sans doute et ma ferveur est telle »(il lui serre le bout des doigts pendant qu'il lui parle) ; 915 : « C'est par excès de zèle. » (Voilà qu'il se met à lui mettre la main sur le genou.) 973 : «la splendeur plus attraits qu’humaine » donne l’image du rayonnement de la religion, Tartuffe utilise aussi des mots qui font référence à la dévotion comme aux vers 975 : «De vos regards divins l’ineffable douceur » et aux vers 985 : « J’aurais toujours pour vous, ô suave merveille, une dévotion à nulle autre pareille. », ici il lui fait comprendre qu'en lui déclarant sa flamme, son zèle se prolongeait, il la compare presque à Dieu. Tartuffe utilise la religion pour se décrire comme on le voit aux vers 970 : «Mais, Madame, après tout, je ne suis pas un ange » cette déclaration devient donc une comparaison à la religion. On voit donc que Tartuffe est obligé d’utiliser un lexique religieux mais à la fin de cette scène on observe une opposition entre la réalité de son discours et la préservation de sa renommée comme on le voit aux vers 1009,1010,1011 et 1012 : «Que vous m’excuserez sur l’humaine faiblesse »«Des violents transports d’un amour qui vous blesse, »«Et considérerez , en regardant votre air , »«Que l’on n’est pas aveugle , et qu’un homme est de chair ». Tout cela montre que Tartuffe recherche plus un amour physique que platonique. Vers1495 «Contentez mon désir, et n'ayez point d'effroi »...................

2- Un amour non réciproque

Elmire, femme d'Orgon, aime toujours Orgon, même si ce dernier ne fait plus attention à elle et préfère Tartuffe.

Elle se rend très vite compte des intentions de Tartuffe durant la discussion qu'elle eut avec lui, et elle le repousse avec malice. En effet, au vers 917 elle dit : « Ah de grâce, laissez, je suis forte chatouilleuse ». Elle fait comme si elle n'avait pas compris les avances de Tartuffe pour qu'au moment donné Orgon. Voit qui est vraiment Tartuffe. Elle essaye de démasquer le personnage, et de voir jusqu'où peut-il aller pour garder l'image de dévot au zèle ardent. V 932 «et que rien ici-bas n'arrête vos désirs. ». Au vers 1015 jusqu'au vers 1021 elle noue une sorte de complicité en faisant un «marché» avec Tartuffe dans le but de faire espérer a Tartuffe et aussi d'annuler le mariage de ce dernier avec Marianne : «je ne redirai point l'affaire à mon époux » «mais en revanche je veux une chose de vous : C'est de presser tout franc et sans nulle chicane l'union de Valère avecque Marianne …» . Dans l'acte IV scène 5 Orgon se retrouve au sol sous une table à la demande d'Elmire car elle tient à lui montré la vraie nature de Tartuffe. Tartuffe se présente devant Elmire, à la demande de cette dernière. Dans cette scène Elmire se veut provocante et surprenante car elle fait croire à Tartuffe, qu'elle l'aime et qu'elle ne lui avait pas avoué lors de leur dernière discussion car «Toujours notre pudeur combat dans ces moments » (vers 1415) ; «On trouve à l'avouer toujours un peu de honte » (vers 1418). Mais Tartuffe trouve ce revirement très surprenant, veut qu'Elmire lui prouve cet amour en ayant un rapport sexuel là où ils se trouvent « qu'un peu de vos faveurs, après quoi je soupire, ne vienne m'assure tout ce qu'ils m'ont pu dire, et planter dans mon âme une constante foi des charmantes bontés que vous avez pour moi. » (Vers 1449 à 1452). On voit là un mauvais galant. Mais Elmire ne peut s’empêcher de repousser ces avances et elle change de stratégie en évoquant la religion. Vers 1480 : «Sans offenser le Ciel, dont toujours vous parler ? ». Tartuffe prêt à tout pour arriver à ses fins n'hésite pas détourner les préceptes de l’Eglise, comme au vers 1489 : « Selon divers besoins, il est une science, d'étendre les liens de notre conscience, et de rectifier le mal de l'action avec la pureté de notre intention. ». Voyant que Tartuffe est prêt à tout, elle fait semblant de céder et demande a Tartuffe de vérifier dans la maison si Orgon n'y est pas.

151 tartuffe.jpeg

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard