FANDOM


Le malade imaginaire est la dernière comédie écrite par Molière. Elle fut représentée sous forme de ballet au Théatre du Palais-Royal, le 10 Février 1673 par la troupe de Molière. Après les "Comédies désespérées" (Dom Juan ou le Festin de Pierre et Le Misanthrope ou l'Atrabilaire amoureux), elle retrouve une certaine inspiration de la Commedia Dell'arte, mais d'une qualité bien supérieure aux premières farces de Molière. La pièce tourne essentiellement autour d'Argan, le Malade imaginaire, qui donna son titre à la pièce. Veuf, il s'est remarié avec Béline qui simule des soins intensifs, mais n'attends en réalité que la mort de son mari pour pouvoir hérité. Il est d'un caractère impatient et égocentrique: Il écoute très peu les autres et ne pense qu'à lui.

Il passe l’essentiel de son temps à se persuader lui même qu'il est malade et à prendre des médecines. Argan est donc hypocondriaque, il se croit infirme et mal portant. Il mesure son bien être au nombre de lavements et autres remèdes qu'il s'administre: Un mois avec 20 lavements au lieu de 12 est un mois où il se sent beaucoup mieux. L'idéal pour lui serait d'avoir un médecin à demeure, d'où son désir de voir sa fille Angélique épouser Thomas Diafoirus, fils du Dr. Diafoirus. Argan est ridicule: moqué par sa femme, présuré par son médecin et son apothicaire alors qu'il est en parfaite santé, manipulé par Toinette, son impertinente et lucide servante, il semble entièrement habité par son idée fixe: "Je suis malade." Pourtant, Argan n'est pas l'imbécile que l'on pourrait croire au premier abord. Il n'est pas méchant, mais simplement terriblement angoissé. C'est un perpétuel inquiet qui recherche l'affection des siens et l'attention des autres par ses jérémiades.

MICEHLELLE
Un brave homme qui, pour son malheur et celui des autres, fait une fixation sur sa santé: Sans doute comme bien des gens, Argan est simplement terrifie par l'idée de sa mort future. Avec cette pièce, Molière profita de l'occasion pour se égratigner et moquer le jargon universitaire traditionnel. Il nous donne à voir en tout cas un personnage plus complexe qu'il n'y parait et qui ne correspond pas à la caricature qu'on en a fait souvent: Celle d'un bouffon égoïste et grotesque, ne prêtant qu'au rire et à la moquerie. Argan est bel et bien un personnage humain. Argan fut le dernier rôle de Molière: Pendant une représentation, il se sentit mal et fut ramené d'urgence chez lui. Il mourra peu après.