FANDOM



L’Illusion comique est une pièce de théâtre en cinq actes écrite par Pierre Corneille en 1635, représentée pour la première fois au théâtre du Marais.

 
Corneille.jpg

Pierre Corneille (1606-1684, portrait

===I) Corneille===

Pierre Corneille (1606-1684), ou « le Grand Corneille » est un dramaturge et poète français du XVIIe siècle.

Il écrivit d'abord des comédies comme Mélite, La Place royale, L'Illusion comique, et des tragi-comédies Clitandre (vers 1630) et en 1637, Le Cid, qui fut un triomphe, malgré de nombreuses critiques.



II) L’illusion comique : résumé

Oeuvre.jpg

L'illusion comique 1635, 1ère de couverture

 === === Pridamant, dont le fils a disparu, rend visite à Alcandre, grand magicien. Ce dernier rassure le père en lui dévoilant la vie que mène son fils. Ainsi, il apprend que ce dernier est au service d’un soldat commandant. Amoureux d’une fille (Isabelle), il tue un rival. Suite à cet acte, il est incarcéré dans une prison où il est libéré par Isabelle et sa servante Lyse. Il prend la fuite et se replie dans un château avec sa bien-aimée, où il est aperçu en compagnie d’une autre femme. Isabelle est tenue au courant de cette infidélité. Des intrigues amoureuses vont conduire son fils à la mort et à l’enlèvement d’Isabelle.

Mais le fils mort, à la fin  se relève pour partager de l’argent avec ses compagnons : il est en fait devenu un comédien et sa dernière aventure n’était qu’une tragédie que le magicien transmettait « en direct ». 

Pridamant, le père inquiet, est non seulement soulagé mais aussi converti au culte du théâtre.   ===III) Personnages principaux === Alcandre : magicien.

Pridamant : père de Clindor.

Matamore : capitan gascon, amoureux d’Isabelle.

Clindor : suivant du capitan et amant d’Isabelle.

Isabelle : fille de Géronte et amante de Clindor.

Lyse : servante d’Isabelle et amoureuse de Clindor.   ===IV) Le théâtre baroque === Le baroque est un mouvement littéraire et artistique à la charnière des XVIe et XVIIe siècles qui trouve son origine en Italie.

Le baroque se caractérise par l’exagération du mouvement, la surcharge décorative, les effets dramatiques, la tension, l’exubérance, la grandeur et le contraste. Nombreuses des œuvres baroques sont porteuses de diverses mises en abyme comme ici l’illusion.   ===V) Le théâtre dans le théâtre.  === Pourquoi peut-on dire que L’illusion Comique de Corneille met en place une mise en abyme ? 

-les spectateurs observent des acteurs (Pridamant et Alcandre) qui jouent à regarder d’autres acteurs (Clindor et Isabelle), qui jouent eux-même le rôle d’acteurs qui jouent une tragédie.

donc double mise en abyme.

- le public assiste à ce jeu. De ce fait, Corneille donne plus de force à son plaidoyer en faveur du théâtre et entraîne malgré lui le public à adhérer à son point de vue. 
- Les personnages, tout comme le spectateur, sont, à un moment ou à un autre, victimes de l’illusion: Pridamant croit son fils mort et le spectateur croit en l’histoire qu’il voit. 

Mélange entre réalité, illusion   ===Conclusion :  === La structure complexe de la pièce, basée sur des enchâssements successifs (théâtre dans le théâtre) et sur un jeu d’apparences trompeuses (la fausse mort de Clindor), a pour but d’égarer le spectateur. 

Le jeu des illusions s’inscrit dans l’idée baroque selon laquelle la vie est un théâtre.  Corneille exploite cette idée lorsque se confondent la vraie vie de Clindor et le rôle qu’il joue. 

Cette pièce peut apparaître comme l’aboutissement d’un apprentissage dans lequel l’auteur laisse éclater sa virtuosité littéraire. Corneille condense en effet dans son œuvre tous les genres théâtraux. Comme il le dit lui même " Le premier Acte ne semble qu'un Prologue. Les trois suivants forment une Pièce que je ne sais comment nommer. Le succès en est tragique, Adraste y est tué, et Clindor en péril de mort ; mais le style et les personnages sont entièrement de la Comédie [...] Le Cinquième est une Tragédie [...] Tout cela cousu ensemble fait une Comédie... " 

On retrouve ainsi dans sa pièce des éléments appartenant au comique comme le personnage de Matamore qui renvoie à la commedia dell’arte, mais aussi des éléments appartenant au tragique comme la mort ou l’emprisonnement. 

Corneille démontre qu’il maîtrise tous les genres théâtraux. 

  

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard