FANDOM



Aristote.jpg

Buste d'Aristote en marbre, copie Romaine d'un original grec en bronze de Lysippe (vers 330 av.J.C.). Ancienne collection Ludovisi.

Aristote était un homme de science qui a vécu au IVème siècle avant Jésus Christ. Il demeure aujourd'hui l'un plus grand penseur de notre civilisation. De plus, parmi  les écrits que rédigera Aristote tout au long de sa vie, La Poétique a probablement été publiée en 335 avant Jésus Christ. L'objectif de cet ouvrage  est d'étudier la nature de l'art poétique, de le décomposer en ses différents élèments et en ses différentes espèces, et son sujet principal est l'art poétique mais il porte plus particulièrement sur les notions de tragédie, d'épopée et d'imitation. La poétique d'Aristote originellement divisée en 26 chapitres peut être résumée en 4 grandes parties.


Poétique aristote.jpg

Couverture du livre la Poétique d'Aristote,édition Livre de Poche

La première partie composée des 5 premiers chapitres porte sur la production poétique. En effet dans cette partie, Aristote définit l'objet de la poétique qui est l'imitation. Aristote utilisera le terme de mimésis qui défintit l'oeuvre d'art comme une imitation du monde tout en obéissant à des conventions. Le but de celle-ci est de séparer les hommes en deux parties. D' une part les gens de mérite et les vertus des hommes supérieurs auront pour genre la tragédie. Et d'autre part, les personnes médiocres et leurs vices auront pour genre la comédie ( celui qui est risible et laid).  Dans le cinquième et dernier chapitre de cette partie, l'auteur décrit l'épopée, la tragédie et la comédie. Il montre l'épopée comme un récit limité dans le temps alors que selon lui la tragédie ne doit durer qu'une seule journée ( "une révolution de soleil" ).  


La deuxième partie est constituée des chapitre 6 au chapitre 22, son sujet principal est la tragédie. Aprés avoir définit la tragédie, il aborde la notion de catharsis. Il caractérise la tragédie comme une pièce de théâtre mettant en scène des personnages illustres et représentant une action destinée à provoquer la pitié et la terreur par le spectacle des passions humaines et des catastrophes qui en sont les conséquences. Selon Aristote le but de celle-ci est la purgation des passions par le moyen de la représentation dramatique, c'est-à-dire que l'être humain en s'identifiant à des personnages dont les passions coupables sont punis par le destin se verra délivré des sentiments inavouables qu'ils éprouvent secrètement (angoisse, fantasme). Par exemple, dans la fable Oreste, la catharsis consiste dans le chatiment infligé au fils parricide.

Les 3 derniers chapitres de cette partie portent eux plus particulièrement sur l'expression (l'articulation du language et son caractère conventionnel).


Les chapitres 23 et 24 forment la troisième partie et parle de l'épopée qui est un long récit poétique d'aventures héroïques. Elle se différencie de la tragédie par le fait que le narrateur n'occupe pas la même fonction. En effet, dans la tragédie, le narrateur ne fait pas d'intervention, alors que dans l'épopée, le narrateur peut commenter l'action et parler en son propre nom. 


Les deux derniers chapitres de La Poétique d'Aristote servent de conclusion. L'auteur finit son livre sur le fait d'une supériorié de la tragédie sur l'épopée.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard