FANDOM



Personnages emblématiquesModifier

Quatre chevaliers devant le roi Arthur

Le roi Arthur incarne le roi parfait. Il est, d'après les romances médiévales, un seigneur breton qui aurait organisé la défense de la Grande-Bretagne face aux envahisseurs saxons à la fin du Ve siècle ou au début du VIe siècle. Un homme fort, bon guerrier mais sage, fédérateur et bien conseillé. La naissance du roi Arthur se passe dans des circonstances exceptionnelles et romanesques. Dans les romans arthuriens et, tout particulièrement dans ceux de Chrétien de Troyes, la Table ronde et la convivialité d'Arthur avec ses chevaliers symbolisent l'équilibre du royaume. Les chevaliers agissent aussi selon un code de l'honneur, au nom de la justice et du droit, et mettent volontiers leurs forces et leur épée au service des défavorisés. Arthur dans ses aventures combat différents peuples. Le dernier combat d'Arthur, la bataille de Camlann, contre les forces de Mordred voit sa perte. Même après sa disparition, il porte encore les espoirs d'un peuple : sa mort n'est que temporaire, et il reviendra unir les « deux Bretagnes » et sauver les Bretons.

220px-Queen Guinevere-1-
La Reine Guenièvre est un personnage célèbre de la légende arthurienne. Elle est née dans la période de fin dans de l'hiver, dans le château de Carmélide qui est la royale demeure de son père. Son nom se traduit également par "le blanc fantôme".

Guenièvre est la reine de Bretagne, elle se trouve être la plus belle et la plus courageuse des dames, elle est la fille du roi Léodagran de Carmélide. Elle épouse le roi Arthur alors que celui-ci étant en pleine gloire prend la possession de son royaume.

Sa passion pour Lancelot la mène au bûcher où son amant la délivre peu après. Son pouvoir, sa vaillance ainsi que sa beauté la désignent comme une des figures de la souveraineté celtique. Guenièvre était une personne plutôt solitaire, elle n'adressait pas souvent la parole aux autres. Elle faisait très attention aux mots qu'elle employaient, comme on le lui avait toujours appris.

Merlin

Merlin L'enchanteur, d'après une illustration d'Aubrey Vincent Beardsley

Merlin l'enchanteur ou Myrddin est personnage légendaire, prophète et magicien, qui joue un rôle important dans les romans de la TABLE RONDE. Les origines du personnage de Merlin remontent a certaine légende médiévales galloises, qui font apparaître un certain Myrddin, fou doué du don de la prophétie vivant cachée dans les forêts écossaises. Ce personnage fut in troduit dans de nombreux ouevres littéraires comme Le roman de Brut ou encore la vie de Merlin .

Le personnage de Merlin connut ensuite une très grande fortune littéraire : il apparaît sous des diverse formes dans le romans de chevalerie de l'époque médiévale ; par la suite , l'Arioste, Cervantès, Shakespeare, Karl Immermann et Alfred Tennyson utilisèrent à leur tour Merlin. Les différentes versions du mythe de ce personnage mystérieux font de lui un être à multiples facettes, qui reste le plus souvent associé à la reconquête de la Bretagne, à l'avènement du roi Arthur, à la création de la Table ronde et à la quête du Graal. Magicien doté du pouvoir de métamorphose et prophète clairvoyant capable de lire dans les pensées et de connaître le passé, le présent et l'avenir, Merlin est une figure complexe , à la personnalité équivoque : fils d'une vierge violée par un démon, sa double ascendance, à la fois diabolique et angélique, surnaturelle et humaine, maléfique et sage, rend ambiguë la nature des ses interventions. Dans la littérature médiévale, la dualité de la personnalité du magicien sera très souvent évoquée mais la vision qui s'est le plus couramment imposée est celle d'un Merlin ayant choisi de mettre ses pouvoirs diaboliques au service du bien.

Objets emblématiquesModifier

Graal-17

Copie du XIXe siècle, Graal original du VIIIe siècle Angleterre. Exposé au Victoria et Albert Museum de Londres.

A l'origine le Graal est un vase sacré que l'on trouve sur des peintures murales. On lui attribuait des facultés magiques qui donnaient le pouvoir à son possesseur. Dans de nombreux pays, les anciennes légendes présentent un bol inversé qui recouvre Ciel et Terre. Ce vase représente l'abondance et contient le breuvage de l'immortalité.

Le Graal est aussi un objet mythique de la légende Arthurienne, objet de la quête des chevaliers de la Table Ronde. A partir du XIIIe siècle, il est assimilé au Saint Calice (la coupe qui a recueilli le sang du Christ) et prend le nom de Saint Graal.

Il apparaît sous de multiples et diverses formes. En effet, le Graal apparaît pour la première chez Chrétien de Troyes vers 1170-1180, dans Perceval : une jeune fille porte un graal lors d'une cérémonie chez le Roi Pêcheur. Il s'agit alors d'un objet très courant sans aucun caractère merveilleux. Comme le roman est inachevé, il a donné naissance a de nombreuses interprétations. Beaucoup de versions donnent des descriptions totalement différentes : il apparaît comme le Calice de la Bible dans certains endroits, dans d'autres endroits c'est une sorte de pierres précieuses ou encore un plateau d'argent. Chez les grecs ce vaste représente la Matrice de la création. Selon certaines légendes, sa découverte annonce la fin des Temps Païens.

Excalibur the Sword, Howard Pyle 1902
L’épée d’Excalibur est une épée mythique ayant appartenu au roi Arthur. Deux traditions légendaires racontent l’évènement: soit Arthur l’aurait retiré du rocher où elle était enfichée , soit elle lui aurait été donnée par la Dame du Lac. L’épée avait la réputation d’être incassable et de pouvoir tout trancher. Mais à la mort d’Arthur l’épée fut jetée dans un lac magique par Bedivere.